Bienvenue sur le site de la Communauté des frères de Saint-Jean

Faire célébrer une messe

  • Sens des offrandes de messes

Par l'offrande d'un honoraire joint à la demande de célébrer la messe à l'intention d'un vivant ou d'un défunt, les fidèles s'associent plus intimement au mystère de l'eucharistie, sommet de l'activité de l'Eglise.

Le sacrifice de la croix est l'unique sacrifice par lequel les hommes ont été réconciliés avec Dieu. Le fruit de ce sacrifice est universel: il est valable pour tous les lieux et tous les temps. La célébration de l'eucharistie en des lieux et à des moments déterminés permet de faire découler l'effet du mystère pascal jusqu'aux hommes qui vivent en ces lieux déterminés et qui peuvent à ces moments particuliers s'unir sacramentellement à l'unique sacrifice du Christ offert pour notre rédemption.

L'offrande d'un honoraire de messe , qui accompagne la demande d'appliquer le fruit de la célébration de l'eucharistie à une intention particulière, est un signe concret de l'engagement du demandeur. Il ne s'agit pas de l'achat d'une messe (on n'achète pas un sacrement) mais d'une contribution à la vie matérielle du ministre de l'eucharistie: le prêtre qui célèbre. Déjà saint Paul rappelait aux chrétiens de Corinthe: "Ne savez-vous pas que ceux qui servent au temple vivent du temple, que ceux qui servent à l'autel partagent avec l'autel? De même, le Seigneur a prescrit à ceux qui annoncent l'évangile de vivre de l'évangile" (1 Co 9, 13-14). Il y a là une allusion au culte de l'ancienne alliance. En effet, dans la plupart des sacrifices, une part de la victime offerte était réservée aux prêtres et aux lévites qui officiaient pour ces sacrifices.

 

Par ailleurs, dans l'Eglise primitive, les chrétiens apportaient eux-mêmes le pain et le vin pour la célébration de l'eucharistie, avec d'autres dons en nature qui contribuaient à la vie du prêtre officiant. L'offrande pécuniaire a, par commodité, remplacé ces dons en nature. Elle garde toutefois le même rôle de support concret de l'engagement réel des fidèles dans l'action sacramentelle.

 

Aider par des honoraires de messes des prêtres à vivre, c'est reconnaître que leur ministère est un élément essentiel de la vie de l'Eglise et s'efforcer d'y contribuer par un don. Un montant indicatif est indiqué par la Conférence des Evêques de France:

  •  Offrande de messe: 16 €
  •  Neuvaine de messes: 160 €
  • Trentain de messes: 500 €
  •  Modalités pratiques

Les personnes désireuses de donner des intentions de messes peuvent transmettre leurs demandes et leurs offrandes à l'Economat Général de la Communauté:

Communauté Saint Jean, Economat Général, Notre Dame de Rimont 71390 Fley

Si elles souhaitent aider un prieuré spécifique, elles peuvent s'adresser directement à lui , s'il se trouve en Europe. S'il se trouve hors d'Europe, le mieux est de s'adresser à l'Economat Général en précisant le prieuré bénéficaire.